Accident sur un champ offshore en Libye: trois morts et un disparu

Par AFP

AFRICA RADIO

Trois Tunisiens ont perdu la vie et un autre est toujours porté disparu en mer après un accident survenu vendredi sur une plateforme pétrolière offshore au large de la côte ouest de la Libye, selon un nouveau bilan samedi.

"D'après un bilan officiel, le nombre de morts est de trois personnes, alors qu'une quatrième est encore portée disparue en mer", a indiqué samedi la compagnie Mellitah Oil and Gas, qui gère la plateforme offshore du champ al-Bouri. Dans un communiqué diffusé dans la nuit, le consulat général de Tunisie à Tripoli avait déploré "un douloureux accident" sur la plateforme, située au large de la ville libyenne de Zaouia. Il avait fait alors état de la mort de "deux ressortissants tunisiens, dont les corps ont été retrouvés immédiatement" et de "deux disparus". Un cinquième Tunisien, tombé à l'eau, "a pu être secouru et transporté (...) à l'hôpital" à Tripoli pendant que les secouristes continuaient leurs recherches, poursuivait le consulat. Selon cette source, les cinq travailleurs, employés par un opérateur tunisien, ont chuté de l'un des réservoirs flottants lorsqu'un câble s'est rompu. L'Autorité des ports du ministère libyen des Transports a de son côté indiqué dans un communiqué qu'elle avait "été alertée par la direction du terminal pétrolier de Zaouia (45 km à l'ouest de Tripoli) sur l'accident, qui s'est produit (...) lorsque les câbles retenant un réservoir flottant se sont rompus". Les "secours ont été dépêchés sur place" et une "enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident", selon le communiqué de l'Autorité sur Facebook. La plateforme offshore al-Bouri est l'une des plus importantes en Méditerranée. Ce gisement est situé à environ 120 kilomètres au large de la Libye et exploité par Mellitah Oil and Gas, une coentreprise entre le groupe privé italien Eni et la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC). Selon la société Mellitah, les Tunisiens procédaient au démontage et au remorquage du réservoir Slouq, hors service depuis 2017. L'entreprise qui a remporté l'appel d'offre public pour le réservoir en question "est entièrement responsable du processus de démontage et de remorquage" du réservoir, a précisé Mellitah dans un communiqué sur Facebook. rb/fka/vl [object Object]