Nouvelle application Africa Radio

Afrique du Sud : 280 millions d'euros de subventions de l'UE pour la transition verte

L'Union européenne (UE) a annoncé vendredi qu'elle apporterait plus de 280 millions d'euros (303 millions de dollars) en subventions à l'Afrique du Sud, pour l'aider à verdir son économie dépendante du charbon.

AFRICA RADIO

27 janvier 2023 à 17h51 par AFP

L'argent provient de "Global Gateway", a précisé l'UE, le plan européen visant à soutenir les investissements dans les infrastructures de pays en développement, en réponse à l'influence chinoise via les "nouvelles routes de la soie". "Ensemble avec l'Afrique du Sud, nous nous engageons sur la voie de la décarbonation", a déclaré, selon un communiqué de l'UE, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, actuellement à Pretoria pour des entretiens. L'Afrique est plus que jamais un champ de batailles d'influence depuis le début de la guerre en Ukraine il y a près d'un an, et Pretoria est courtisée par la Russie, la Chine et l'Occident. Le versement de subventions répond à la critique récurrente des pays en développement, dont Pretoria, que l'aide des pays riches dans la lutte contre le réchauffement climatique prend généralement la forme de prêts, non de subventions. Une partie des fonds ira à la reconversion des centrales au charbon sud-africaines. Le pays, l'un des 12 plus gros pollueurs au monde, produit environ 80% de son électricité à partir du charbon. Ces subventions s'ajoutent aux 8,5 milliards de dollars déjà promis en 2021 par l'UE, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne et les États-Unis. La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen, également en Afrique du Sud vendredi, a de son côté rappelé que Washington avait promis un milliard de dollars dans le cadre du programme "Just Energy Transition Partnership". Elle a détaillé cet engagement lors d'une visite dans la province de Mpumalanga (est), plaque-tournante de l'extraction du charbon et forte émettrice de gaz à effet de serre. "Nous devons démontrer rapidement" que les populations travaillant dans cette activité "ne seront pas laissées pour compte", a déclaré Mme Yellen en visitant un centre de formation pour femmes dans les énergies renouvelables, financé par les États-Unis.