Afrique du sud: de la disco dans le casque pour chasser le blues post-confinement

3 octobre 2021 à 21h51 par AFP

AFRICA RADIO

Casque sur les oreilles face au coucher de soleil d'une journée de printemps, des dizaines d'habitants de Johannesburg ont dansé dans la joie et en silence dans un parc de la ville, remède anti-blues après des mois de confinement dû à la pandémie.

Cette nouvelle mode urbaine de sortir danser à l'air libre, sans bruit d'enceintes, est née avec le confinement dû à la pandémie de Covid-19 et la fermeture des boîtes de nuit en Afrique du sud, pays du continent le plus touché par le virus. La semaine dernière, le président Cyril Ramaphosa a réduit à leur plus bas niveau les restrictions sanitaires, permettant de nouveau de grands rassemblements. "Les gens hésitent encore à aller dans les clubs et les espaces clos, même si c'est désormais autorisé", dit l'un des organisateurs, Franck Leya, 27 ans. "Un lieu ouvert comme ça, ce n'est pas un club. Tout le monde est dehors, et il y a un certain niveau de distanciation sociale qui se fait de manière automatique sans avoir à le dire aux gens", estime-t-il. Un dimanche par mois, les fêtards dansent la journée dans un parc en haut de la ville, tout en profitant d'une vue panoramique à 360 degrés sur Johannesburg. Les personnes vaccinées ont droit à un prix réduit, précise Frank Leya. Après 18 mois de confinement, Jacqueline Jennings se dit soulagée de pouvoir enfin s'amuser. "J'ai l'impression de ne pas avoir fait la fête avant, c'est tellement bon d'être dehors", dit cette femme de 42 ans. "J'ai l'impression d'être dans le jardin de Dieu". "La disco en silence, c'est divin, c'est la plus belle +house music+", s'enthousiasme-t-elle. Gordon Sekome, 25 ans, qui travaille pour une entreprise d'audit, se promenait avec sa compagne lorsqu'ils ont vu des gens danser, sans bruit. "Je me suis demandé: + pourquoi est-ce qu'ils ont tous la même marque d'écouteurs et qu'il n'y a pas de musique ?+". "C'est une expérience que tout le monde peut apprécier, c'est super cool", assure-t-il, après avoir écouté un morceau. Avec plus de 2,9 millions de contaminations par le virus et 87.780 morts, l'Afrique du sud représente 35% des cas du continent. Le pays est sorti de la troisième vague épidémique en juillet et à ce jour, plus de 20% des adultes sont vaccinés.