Afrique du Sud: hausse des meurtres due aux émeutes de juillet (police)

Par AFP

AFRICA RADIO

Les meurtres en Afrique du Sud ont augmenté de 20% au 3e trimestre 2021 par rapport à la même période l'année dernière, principalement à cause des émeutes sans précédent qui ont secoué le pays en juillet, selon les statistiques de la police présentées vendredi.

"Entre juillet 2021 et fin septembre 2021, 6.163 personnes ont été tuées en Afrique du Sud" soit une augmentation de +20,7%, a déclaré le ministre de la Police, Bheki Cele, lors d'une conférence de presse. Il y a quatre mois, l'Afrique du Sud a été ébranlée par une semaine d'émeutes et de pillages à Johannesburg et dans le Kwazulu-Natal (KZN, est), qui ont fait plus de 350 morts. Au départ déclenchées par l'incarcération de l'ex-président Jacob Zuma, les violences ont également été le signe d'un climat social et économique tendu dans un des pays les plus inégalitaires au monde. Le seul KZN a enregistré une augmentation de 44,4 % des meurtres avec 1.744 cas au total (+536). La province du Gauteng, où se situe Johannesburg, a connu 229 meurtres de plus qu'entre juillet et septembre 2020. "Parmi les nombreux facteurs qui ont contribué à l'augmentation du nombre de meurtres, on peut citer les troubles du mois de juillet qui ont principalement touché les provinces du KwaZulu-Natal et du Gauteng", a souligné M. Cele. Les viols ont également augmenté, avec 9.556 cas pendant la période, soit +7,1% par rapport aux mêmes mois l'année dernière. Les viols et les meurtres avaient déjà connu une forte augmentation (60%) au trimestre précédent, entre avril et juin. Mais ces chiffres étaient en partie faussés car pendant cette période en 2020, le pays était placé sous un confinement strict lié au Covid-19. L'Afrique du Sud est un des pays les plus violents au monde. Un meurtre est recensé toutes les 25 minutes et 115 plaintes pour viols enregistrées chaque jour.