Algérie: un ex-gendarme remis par l'Espagne condamné à 5 ans de prison

AFRICA RADIO

23 mars 2022 à 15h51 par AFP

Un gendarme algérien déserteur remis aux autorités algériennes par l'Espagne a été condamné mercredi à cinq ans de prison pour appartenance à "un groupe terroriste".

Abdallah Mohamed a été condamné par un tribunal d'Alger à cinq ans de prison et à une amende de 300.000 dinars (environ 2.000 euros) après avoir été reconnu coupable d'"appartenance à un groupe terroriste qui commet des actes attentatoires à la sûreté de l'Etat et à l'unité nationale", selon l'agence officielle APS. Abdallah Mohamed avait été remis en août 2021 par l'Espagne aux autorités algériennes qui avaient émis un mandat d'arrêt international à son encontre en raison de son appartenance au mouvement islamo-conservateur Rachad, classé "terroriste" par l'Algérie. L'ex-gendarme, qui avait quitté l'Algérie d'une manière illégale en 2018, a été expulsé d'Espagne avec une trentaine de migrants, selon la presse algérienne. Mi-mars, un autre Algérien, un ancien militaire ayant fui l'Algérie après avoir pris part au mouvement de contestation du Hirak contre le pouvoir et qui a été condamné par contumace à dix ans de prison, a été arrêté en Espagne et fait face à une procédure d'expulsion. Selon une source proche du dossier en Espagne, cet Algérien, Mohamed Benhalima, se trouve dans un centre de rétention pour étrangers à Valence (est). L'ONG Amnesty international a appelé l'Espagne à "renoncer immédiatement" à une éventuelle expulsion de Mohamed Benhalima, affirmant qu'il s'agit d'un "lanceur d'alerte".