Algérie: une allocation chômage pour les jeunes à partir de mars

AFRICA RADIO

15 février 2022 à 21h06 par AFP

Une allocation chômage sera accordée aux jeunes en Algérie et certaines taxes sur des produits de large consommation seront suspendues, une première dans un pays en proie à une crise économique, a annoncé mardi le président Abdelmadjid Tebboune.

L'Algérie va "instituer une allocation chômage sous forme de présalaire afin de préserver la dignité des jeunes", a-t-il dit dans une interview avec des médias diffusée par les télévisions locales. L'allocation de 13.000 dinars algériens (près de 82 euros) sera accompagnée d'une couverture santé, a poursuivi le président, en précisant que ces dépenses étaient prévues par la loi de finances 2022. Le pays enregistre un taux de chômage de près de 15%. Cette allocation représente plus de la moitié du salaire national minimum garanti qui est de 20.000 dinars algériens (125 euros). "La flambée des prix sur les marchés mondiaux a fait que les fonds destinés à l'achat de quantités données de céréales et de légumineuses, ne suffisent aujourd'hui qu'à en acquérir le tiers", a souligné M. Tebboune. Ainsi, des taxes de 5% sur certains produits de grande consommation seront suspendues dans la loi de Finances complémentaire, a-t-il précisé. Par ailleurs, afin d'éviter l'augmentation du prix du pain, réclamé par les boulangers, les impôts de ces derniers seront calculés uniquement sur les bénéfices, alors qu'ils l'étaient sur le chiffre d'affaires global. Quatrième puissance économique du continent africain, l'Algérie --près de 45 millions d'habitants-- est particulièrement exposée aux fluctuations du prix du pétrole du fait de sa dépendance à la rente pétrolière, qui représente plus de 90% des recettes extérieures. En novembre, les députés algériens avaient voté la loi de finances 2022 qui supprime le système de subventions généralisées des produits de base, existant depuis des décennies, qui sera remplacé par un ciblage des plus nécessiteux.