Angola: Costa Junior réélu à la tête de l'Unita

Par AFP

AFRICA RADIO

L'Unita, principal parti d'opposition en Angola, a réélu son président Adalberto Costa Junior à sa tête à l'issue d'un congrès de trois jours à Luanda, à quelques mois d'élections générales prévues en août.

Ce congrès de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita) "a élu M. Adalberto Costa Junior comme président, avec 1.121 voix favorables, ce qui représente 96% des suffrages exprimés", affirme le parti dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche. Il était seul candidat. Des militants de toutes les provinces se sont retrouvés pendant trois jours dans la capitale. A l'ouverture, l'ancien président de l'Unita, qui a assuré un interim de plusieurs mois, Isaias Samakuva, avait listé les "questions pertinentes à examiner par les délégués, concernant les efforts à fournir en vue de l'alternance du pouvoir politique" en 2022. Il avait appelé les militants à "bien identifier notre adversaire" et à ignorer les manoeuvres politiques du pouvoir en place pour saper leur unité. Costa Junior, 59 ans, se positionne ainsi comme le principal adversaire du président angolais Joao Lourenço, 67 ans, qui devrait briguer un second mandat en août 2022. Alors qu'il dirigeait le parti depuis fin 2019, la Cour constitutionnelle a invalidé en octobre sa nomination comme président de l'Unita, une décision qu'il avait dénoncée comme "une attaque contre la démocratie" sans "base légale". Cette décision de la Cour constitutionnelle avait été annoncée le jour même où l'Unita concluait un accord avec deux autres partis d'opposition en vue de battre le MPLA au pouvoir depuis l'indépendance du pays en 1975. Adalberto Costa Junior avait été désigné leader de la nouvelle coalition, le Front patriotique uni (FPU), avant de renoncer trois jours plus tard à l'annonce de l'annulation par la justice de son élection à la présidence de l'Unita.