Argentine: un paquebot refusé dans un port, passagers isolés après un cas de Covid

Par AFP

AFRICA RADIO

Un paquebot avec près de 300 passagers s'est vu refuser l'accès au port de Puerto Madryn, au sud de l'Argentine et ses passagers enjoints à l'isolement mardi, après la détection d'un cas de Covid à bord, sur fond de crainte liée au nouveau variant Omicron.

Le ministère argentin de la Santé a annoncé dans un communiqué avoir "ordonné l'isolement de tous les passagers à bord du navire Hamburg", après l'annonce mardi d'un cas positif. Le paquebot, sous pavillon des Bahamas, se trouve actuellement en pleine mer au large de la Baie de Samborombon, à environ 280 km au sud-est de Buenos Aires, après avoir fait escale dans la capitale argentine vendredi. Après une alerte à bord sur un possible cas positif, des tests PCR avaient été réalisés en 24 heures sur les 170 passagers et 156 membres d'équipage, "tous négatifs y compris celle de la personne concernée" qui est néanmoins restée à l'isolement sur le navire, selon la ministre Carla Vizzoti. Mais une membre d'équipage, du personnel de santé, qui avait été testée négative samedi, a rendu lundi un test antigénique positif. La personne est "asymptomatique", selon le capitaine du navire cité dans le communiqué ministériel. Une enquête épidémiologique a été initiée a bord, "dont les résultats donneront les prochaines étapes à suivre", souligne le ministère. A Buenos Aires, 37 passagers avaient débarqué une fois les tests négatifs connus, et 152 avaient embarqué. Le navire faisait route vers la côte sud de l'Argentine, mais le Port de Puerto Madryn, à 1.300 km de Buenos Aires a annoncé mardi lui refuser l'accès. Sa prochaine étape prévue est Ushuaïa, à 3000 km. Evoquant la crainte suscitée par le variant Omicron, alors que l'Argentine n'a à ce jour pas de cas recensé, le ministère rappelle que le Cap Vert où le navire avait fait escale, "est à plus de 600 km du continent africain, que la situation épidémiologique dans ce pays est favorable, avec une moyenne hebdomadaire de cinq nouveaux cas de COVID-19 par jour". "Malgré cela, compte tenu du risque généré par le nouveau variant Omicron et par mesure de précaution, les mesures décrites ont été prises", ajoute-t-il.