Femua 14 : "Vous aurez une toute nouvelle Rocky Gold sur scène"

Au FEMUA 14, « vous aurez une toute nouvelle Rocky Gold sur scène » (interview)

11 mai 2022 à 11h00 par Salah-Eddine Gakou / Africa Radio Abidjan

Vendredi à Abidjan et dimanche à San Pedro, Rocky Gold sera sur la scène du FEMUA 14. Malgré son stress, l'artiste promet que le show sera au rendez-vous. La nigériane adoptée par la Côte d'Ivoire répond aux questions de Salah-Eddine Gakou.

Ça représente quoi pour vous le FEMUA ? Et ça vous fait quoi d’être à l’affiche de cette 14ème édition ?

Ça représente beaucoup de choses. Parce que c’est le plus grand festival pour moi et c’est ma première fois d’y participer. Et c’est avec plaisir que j’accueille ça. Je suis très émue, c’est tout. Ça sera dans mon CV que je suis passée au FEMUA. Je suis aussi très stressée,  mais avec toutes les répétitions, ça va aller. On travaille.

A quoi doit s’attendre le public du festival des musiques urbaines d’Anoumabo à ces deux dates ?

A du show non-stop. On ne va même pas s’asseoir. On va danser et sauter seulement. Vous aurez une toute nouvelle Rocky Gold sur scène. Je vais tout simplement partager mon expérience avec tout le monde.

On va parler un peu de votre actualité avec le titre ‘’Caprices de grossesse’’, le clip cumule près de 3 millions de vues. Quel est le message derrière ce titre ?

Je voulais tout simplement partager mon expérience avec tout le monde. Les gens ont tendance à imaginer les stars, toujours bien maquillées etc... J'ai voulu montrer une autre facette.

Comment Rocky Gold arrive à s’en sortir dans cette industrie musicale, ou ce n’est parfois pas simple pour les femmes ?

Je dirai que je suis chanceuse parce que j’ai un label, je suis dans une maison de production. Donc c’est un peu facile pour moi. Parce que si tu n’es pas dans une maison de production, c’est à toi de tout gérer. Mais avec une équipe, tu dors tranquille. Il y a toute une équipe derrière moi.
Je ne me lève pas d’un coup pour faire les choses, je n’ai pas totalement mon mot à dire. Je travaille avec un staff qui doit valider, ça doit passer par le producteur et ainsi de suite. Quand je dois donc sortir quelque chose, c’est le staff qui se concerte, qui peut dire s’il faut sortir un son qui fait danser ou qui parle de la femme… C’est en fonction de cela que je travaille.

Interview Rocky Gold