Burkina: décès à Paris du président du Conseil constitutionnel

AFRICA RADIO

19 février 2022 à 17h36 par AFP

Le président du Conseil constitutionnel du Burkina Faso, Kassoum Kambou, âgé de 66 ans, est décédé samedi à Paris ans où il avait été évacué pour des soins médicaux, a annoncé la présidence du Faso dans un communiqué.

Le président du Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, "a le profond regret d'informer l'opinion du décès ce samedi à Paris en France de Monsieur Kassoum Kambou président du Conseil constitutionnel des suites de maladie", indique ce communiqué. Hopsitalisé depuis plusieurs jours à Ouagadougou, il avait "été évacué dans la nuit de vendredi en France pour une meilleure prise en charge", a indiqué à l'AFP un membre de son entourage. Président du Conseil constitutionnel depuis février 2015, M. Kambou n'avait pas pu présider mercredi la cérémonie de prestation de serment comme président de M. Damiba, qui a pris le pouvoir le 24 janvier par un coup d'Etat ayant renversé le président élu Roch Marc Christian Kaboré. Quatrième personnage de l'Etat, M. Kambou était le troisième président de cette juridiction de l'Etat, née de l'éclatement de la Cour suprême en 2000.