Burkina Faso : Le pouvoir contesté, veut -il "liquider" la société civile ?

Burkina Faso : Le pouvoir contesté, veut -il "liquider" la société civile ?

9 décembre 2021

Africa Radio

Burkina Faso : Le pouvoir contesté, veut -il "liquider" la société civile ?

Burkina Faso : Le pouvoir contesté, veut -il "liquider" la société civile ?  Au Burkina Faso ces der

Mots-clés: politique,Afrique,africa,actualités,Débats,Burkina faso,Africa Radio,le grand rdv

Burkina Faso : Le pouvoir contesté, veut -il "liquider" la société civile ? 

Au Burkina Faso ces dernières semaines, plusieurs membres  de la société civile ont été interpellés puis entendus par la Gendarmerie ou la Police , d'autres ont été envoyés en prison.

Et cela suscite des inquiétudes dans le pays, jusque-là cité parmi les références en matière de démocratie et de liberté d'expression en Afrique, depuis la révolution qui avait conduit à la chute en 2014, du Président Blaise Compaoré.

Certains de ces activistes sont accusés de publication sur les réseaux sociaux, d'autres , d'atteinte à la sûreté de l’État, de destruction de biens publics ou encore d'organisation de manifestation illégale.

Dans ce dernier cas , les activistes avaient notamment appelé à manifester le 27 novembre pour exiger la démission du président Kaboré qu'ils accusent d’incapacité à mettre fin à l’insécurité grandissante au Burkina.


 Le président Kaboré tente-t-il de reprendre la main face à la colère et à la  contestation qui gagnent du terrain ?

Le pouvoir Burkinabé de plus en plus contesté , veut -il "mettre sous contrôle " la société civile et à étouffer  la contestation contre  le président Kaboré?


Invités:


Eric Kinda, porte-parole du mouvement citoyen "Le Balai Citoyen"

Célestin Nabaloum, Secrétaire Général du Parti  au pouvoir le MPP (Mouvement du Peuple pour le Progrès)