Nouvelle application Africa Radio

Burkina: quinze personnes retrouvées mortes après leur enlèvement par des jihadistes présumés

Quinze personnes ont été retrouvées mortes lundi après leur enlèvement la veille par un groupe de jihadistes présumés dans l'ouest du Burkina Faso, a annoncé mardi le gouverneur de région dans un communiqué.

AFRICA RADIO

31 janvier 2023 à 11h06 par AFP

"Dans la journée du 30 janvier 2023 aux environs de 12H, quinze corps sans vie ont été retrouvés dans le village de Linguekoro, province de la Comoé", selon le gouverneur de la région des Cascades proche de la Côte d'Ivoire, le colonel Jean-Charles Somé. "Les corps des victimes présentant des impacts de balles ont été retrouvés" près "du village de Linguekoro, où elles avaient été enlevées", a-t-il précisé. Dans la soirée de dimanche, deux minibus en provenance de Banfora (chef-lieu de la région des Cascades) ont été interceptés dans le village de Linguekoro par des hommes armés, selon lui. "Les passagers composés de huit hommes et de seize femmes ont été débarqués" des véhicules. Parmi eux, "huit femmes et un homme ont été libérés et enjoints de regagner Mangodara à pieds", à 30 kilomètres de Linguekoro, a-t-il détaillé. Les deux minibus "ont par la suite été incendiés et les autres passagers enlevés", selon le gouverneur. Il a invité les populations "à plus de collaboration avec les forces de défense et de sécurité, qui restent déterminées avec les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs civils de l'armée) à mener le combat jusqu'à la victoire de notre peuple contre tous ses ennemis". Une soixantaine de femmes avaient été enlevées mi-janvier par des jihadistes présumés à Arbinda, dans le nord du Burkina Faso, avant d'être retrouvées quelques jours après. Lundi, au moins treize personnes, dix gendarmes, deux supplétifs de l'armée et un civil, ont été tuées lors d'une attaque de jihadistes présumés dans le nord du Burkina Faso, selon l'armée burkinabè. Le Burkina Faso, en particulier sa partie nord, est confronté depuis 2015 aux attaques de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda et à l'Etat islamique qui se multiplient. Elles ont fait des milliers de morts et au moins deux millions de déplacés.