Burkina : un soldat tué et cinq blessés dans deux attaques

Par AFP

AFRICA RADIO

Un soldat burkinabè a été tué et cinq autres blessés mercredi dans deux attaques dont l'une à l'engin artisanal dans le nord du Burkina Faso, a-t-on appris jeudi de sources sécuritaire et gouvernementale.

"Ce mercredi, une escorte à été la cible d'une attaque à l'engin explosif dans la zone de Tanwalbougou. Cette attaque a fait un mort et deux blessés", a indiqué à l'AFP une source sécuritaire. "Plus tôt dans la matinée (du mercredi) trois autres soldats ont été blessés dans une autre attaque contre le détachement de Namissiguima", dans la région du Centre-Nord, a indiqué la même source. Selon une source gouvernementale cette attaque est "l'oeuvre d'un groupe composé de plusieurs individus armés" précisant que "la promptitude des éléments présents au poste les a contraints à la fuite et à abandonner des motos qui ont été récupérées par les forces de défense et de sécurité" Le 11 octobre, deux soldats burkinabè en patrouille ont été tués lundi dans l'explosion d'un engin artisanal à Farakorosso, dans la région des Cascades, près de la frontière ivoirienne, Pays sahélien pauvre, le Burkina Faso est confronté depuis 2015 à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières de groupes jihadistes affiliés à l'Etat islamique (EI) et à Al-Qaïda, visant civils et militaires. Ces attaques, parfois mêlées à des violences intercommunautaires, ont fait environ 2.000 morts et contraint 1,4 million de personnes à fuir leur foyer.