Burundi : Incendie meurtrier à la prison de Gitega, 38 morts

Par Karidja Konaté / Africa Radio Abidjan

Prison Gitega

38 morts et 69 blessés, c'est le bilan de l'incendie de la prison centrale de Gitega. L'annonce a été faite à la presse par le vice-président Prosper Bazombanza, qui s'est rendu sur place. Selon l’administration pénitentiaire, cet établissement abritait fin novembre 1.539 détenus (pour 400 places).

Des témoins confirment à l'AFP avoir vu d'immenses flammes" éclater dès 04H00 locales (02H00 GMT), surprenant les détenus dans leur sommeil.  "Je ne sais pas comment j'en ai réchappé, mais il y a des prisonniers qui ont été brûlés totalement", rapporte un détenu joint par téléphone. 

L'incendie a été causé par un "court-circuit", a indiqué sur Twitter le ministère de l'Intérieur, du Développement communautaire et Sécurité publique. Le 21 août, un incendie avait touché un secteur de la prison centrale, sans
faire de victimes. Le ministère de l'Intérieur avait affirmé que ce sinistre était également dû à un court-circuit.

Construite en 1929, la prison centrale de la capitale politique burundaise Gitega, dans le centre du pays, est la troisième plus grande du Burundi après celle de Mpimba, située dans la capitale économique Bujumbura, et celle de
Rumonge.