Forum Investir en Afrique 2024

Cameroun: plus de 30 femmes kidnappées par des séparatistes anglophones (autorités)

Des rebelles indépendantistes ont enlevé samedi "une trentaine" de femmes qui manifestaient contre leurs exactions dans l'ouest du Cameroun, théâtre d'un conflit meurtrier depuis plus de six ans entre séparatistes de la minorité anglophone et forces de l'ordre, ont affirmé mardi les autorités.

AFRICA RADIO

23 mai 2023 à 20h06 par AFP

Elles ont été "sévèrement torturées et enlevées par des terroristes armés" dans le village de Kedjom Keku, dans la région du Nord-Ouest, où des groupes armés séparatistes pratiquent fréquemment des enlèvements de civils, essentiellement contre rançon, indique dans un communiqué la préfecture du département de la Mezam. Les autorités désignent toujours par le mot "terroristes" les rebelles armés qui réclament l'indépendance des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, peuplées principalement par la minorité anglophone de ce pays d'Afrique centrale majoritairement francophone. "Une trentaine de femmes ont été enlevées par des séparatistes" samedi matin, "on ne les a pas encore retrouvées", a précisé mardi soir à l'AFP un colonel de l'armée qui a requis l'anonymat. Le service de communication du ministère de l'Administration du territoire a confirmé à l'AFP que les autorités n'avaient "pas de nouvelles des otages" mardi soir. Le jour précédent, ces femmes "âgées" organisaient une "marche pacifique pour protester (...) contre les exactions et activités criminelles des terroristes", assure la préfecture de la Mezam.