Centrafrique: deux personnes tuées dans l'explosion d'un engin explosif

AFRICA RADIO

4 mars 2022 à 15h36 par AFP

Deux personnes ont été tuées jeudi par un engin explosif au passage de leur camion, dans le nord-ouest de la Centrafrique, en proie à des combats entre des rebelles et l'armée, a déclaré vendredi l'ONU à l'AFP.

Un camion affrété par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a roulé sur un engin explosif à Ngoutere, à 450 km au nord-ouest de la capitale Bangui. "Une personne est morte sur le coup et une autre est décédée peu de temps après à l'hôpital", a déclaré Bakary Doumbia, chef de mission de l'OIM en Centrafrique, précisant que deux autres personnes avaient été blessées. "Nous n'arrêtons pas nos activités mais nous allons devoir adapter les modalités car on ne peut pas mettre de nouvelles vies en danger", a conclu M. Doumbia. En 2021, 44 incidents impliquant des engins explosifs ont été enregistrés en Centrafrique, entraînant la mort de 30 personnes dont 23 civils, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU. La guerre civile, qui a débuté en 2013 dans ce pays parmi les plus pauvres du monde, a considérablement baissé d'intensité depuis 2018 mais des groupes armés occupaient encore fin 2020 plus des deux tiers de la Centrafrique. Certains ont lancé en décembre une rébellion contre le pouvoir du président Faustin Archange Touadéra à la veille de la présidentielle. Ce dernier a été finalement réélu le 27 décembre 2020 et son armée, grâce à l'appui de centaines de paramilitaires russes et de soldats rwandais, a aujourd'hui largement reconquis le territoire. Depuis leur contre-offensive fulgurante, les militaires centrafricains, essentiellement grâce aux paramilitaires russes, ont regagné la majeure partie du territoire, poussant les rebelles hors des villes et de leurs principaux bastions. Ces derniers mènent aujourd'hui des actions furtives de guérilla contre les forces de sécurité et les civils.