Côte d’Ivoire / 21 Juin : Fête de la musique. Comment se porte l’industrie musicale ivoirienne ?

Nooka, un rappeur de 42 ans, dans la commune de Yopougon un quartier populaire d’Abidjan

21 juin 2022 à 15h10 par Nokana Paléka / Africa Radio

La fête de la musique est célébrée aujourd’hui 21 Juin. En Côte d’Ivoire, quelques événements sont organisés pour marquer cette journée qui est également l’occasion pour les acteurs du secteur de plancher sur certaines difficultés du quotidien. Et à Abidjan, l’un des défis pour les artistes c’est de pouvoir vivre de leur musique. L’un de nos correspondants Nokana Paléka, a rencontré l’un d’entre eux.

Nooka, un rappeur de 42 ans que nous retrouvons dans un modeste studio dans la commune de Yopougon un quartier populaire d’Abidjan, chante depuis l’adolescence.

En 30 ans de carrière, il a 03 albums à son actif, mais aucun n’a connu le succès tant espéré par le rappeur. Nooka dont la popularité ne dépasse pas son quartier, reste donc très peu connu du public ivoirien. Le chanteur, amer, accuse.

Comme Nooka, plusieurs artistes et acteurs de l’industrie musicale ivoirienne disent ne pas vivre de leur art. Et pourtant, la musique ivoirienne, consommée au-delà des frontières nationales, s’exporte plutôt bien, souligne Dr. William Kouamé, agrégé de musique et enseignant de didactique de l’éducation musicale.

Pour mieux vivre de leur activité, l’enseignant recommande aux acteurs, de s’adapter aux nouvelles mutations avec l’avènement du digital, en se tournant par exemple vers les plateformes de streaming. Un changement devenu indispensable face à la piraterie des œuvres musicales, un fléau qui gangrène cette industrie en Côte d’Ivoire.

Nokana Paléka, Abidjan, Africa Radio.

Reportage de notre correspondant en Côte d'Ivoire - fête de la musique