Côte d'Ivoire : hausse de 11% prévue pour le trafic au port d'Abidjan en 2021

Par AFP

AFRICA RADIO

Le trafic au port d'Abidjan, représentant une large majorité des échanges extérieurs de la Côte d'Ivoire, va progresser de 11% en 2021, a indiqué mardi à l'AFP son Directeur général, Hien Sié, saluant la reprise vigoureuse des échanges après la crise sanitaire.

"Le trafic de marchandises a connu une croissance de 13% pour la période de janvier à septembre 2021 comparativement à la même période en 2020. Nous anticipons un trafic global en 2021 autour de 28 millions de tonnes, selon nos projections," a souligné Hien Sié, évoquant "les retombées positives de la stabilité politique" après les dernières législatives. Le patron du port a également salué la reprise post-Covid de l'économie ivoirienne qui eu des répercussions au niveau des activités portuaires. Lundi, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi a affirmé que "la Côte d'Ivoire a su préserver une croissance positive avec +2% en 2020 et +6,5% attendus en 2021". Les exportations des produits agricoles - cacao, banane, hévéa, coton, mangue, papaye, coprah, noix de cajou - ainsi que de ciment ont dopé le trafic de marchandises du port durant les trois premiers trimestres de 2021. Le port d'Abidjan, qui emploie directement et indirectement près de 100.000 personnes, approvisionne également les pays de la sous-région dépourvus de façades maritimes (Mali, Niger et Burkina Faso). Cette année, les exportations ont été perturbées par les problèmes sécuritaires liés au terrorisme qui frappent ces pays. Le port d'Abidjan va inaugurer, avant fin 2021, un nouveau terminal roulier (exploité pour l'import et l'export de véhicules, camions et remorques), capable d'accueillir 70.000 engins par an. Quelque 600.000 conteneurs sont traités chaque année au port d'Abidjan qui connaît depuis 2012 une croissance moyenne de 12% par an, portée par les produits agricoles ainsi que les grands travaux d'infrastructures réalisés en Côte d'Ivoire.