Côte d’Ivoire : Les peuples Guéré et Wobè au cœur de la 2e édition du Festival Wê

Côte d’Ivoire : Les peuples Guéré et Wobè au cœur de la 2e édition du Festival Wê

17 août 2022 à 11h46 par Ami Korobara /Africa Radio Abidjan

Dans la commune de Marcory située dans le district d’Abidjan, la 2e édition du Festiwem s’est déroulée du 12 au 14 Août 2022. Un festival initié par Olivier Yro et dédié à la valorisation et à la promotion du patrimoine culturel Wê, un peuple qui nous vient de l’ouest de la Côte d’Ivoire.

« Le Festiwêm n’est que le début d’un grand projet sur la promotion du patrimoine culturel Wê », affirme Olivier Yro, promoteur du Festiwêm qui s’est tenu du 12 au 14 août 2022 à Abidjan. La commune de Marcory s’est transformée l’instant d’un weekend en un carrefour culturel. La danse des masques, des concerts aux sonorités Wê, la gastronomie avec des plats culturels tels que le Kplé, le Zrin go (Feuilles d’épinards avec le riz), les grenouilles, et les chenilles, des expositions et panels sur « l’art de la parole et la valorisation du vêtement en pays Wê ». Pour cette 2e édition, ce sont environ 1000 festivaliers qui sont rendus dans la commune de Marcory pour apprécier et découvrir la culture Wê. Ce Festival est un rendez-vous dédié à la valorisation et à la promotion de la culture des peuples ‘Guéré’ et ‘Wobè’ qui sont des groupe ethniques issus de l’ouest de la Côte d’Ivoire.

En plus de participer à l’ancrage ethnique et à l’intégration des communautés qui vivent dans cette commune, le Festiwêm se veut un levier de transmission et de partage de valeurs pour la jeune génération. Emile Constant Bombet, ancien ministre de l’Intérieur et de la décentralisation et patron du Festiwêm, a exprimé son désir de voir cet évènement grandir et s’étendre dans toutes les communes d’Abidjan. Pour lui, promouvoir la culture est indispensable pour la Côte d’Ivoire et la jeunesse : « Vous n’êtes solides que lorsque vous vous adossez sur votre culture et lorsque vous en avez les rudiments profonds ; il est ainsi plus facile d’adopter une autre culture et de faire une analyse comparative pour aller de l’avant » a-t-il déclaré. Par ailleurs, pour les années à venir, les organisateurs ont pour projet la construction d’un musée ethnologique Wê de deux (02) hectares dans la ville de Duékoué.

Ecoutons Olivier Yro qui nous parle de la 2e édition du Festival Wê.

Côte d’Ivoire : Les peuples Guéré et Wobè au cœur de la 2e édition du Festival Wê

Voir aussi