Covid-19: vingt-sept cas du variant Omicron détectés au Niger (ministre)

Par AFP

AFRICA RADIO

Vingt-sept cas du variant Omicron du Covid-19 ont été détectés fin décembre au Niger, pays jusqu'à maintenant relativement peu touché par l'épidémie, a annoncé samedi le ministre nigérien de la Santé.

"Le séquençage réalisé au cours de la dernière semaine du mois de décembre 2021 a permis d'identifier un cumul de vingt-sept cas de variant Omicron dans notre pays", a déclaré la presse le ministre, Illiassou Maïnassara. La détection de "ces cas du variant Omicron coïncide avec la survenue de plus en plus croissante de cas de covid-19 ces derniers jours" à travers le pays, a-t-il relevé. Il "attire l'attention" de la population sur "la vaccination contre la Covid-19" qui reste "le moyen le plus efficace de prévention et d'arrêt et de propagation de cette maladie". Le Niger compte 7.438 total de cas et 276 morts, selon les chiffres publiés samedi soir par le ministère de la Santé qui assure que "la situation est toujours sous contrôle". En août, le ministère avait annoncé que six cas du variant Delta avaient été détectés au Niger sur des personnes non vaccinées et assuré que les patients avaient "été traités et guéris". Le Niger, pays de plus de 20 millions d'habitants, a lancé sa campagne de vaccination anti-Covid en mars. Le 29 décembre, 954.045 personnes avaient été complètement vaccinées, soit 9,57% de la population ce qui ne lui a pas permis d'atteindre son objectif de vacciner 30% de Nigériens au 31 décembre. Dès l'apparition des premiers cas de Covid en mars 2020, les autorités avaient pris des mesures drastiques pour stopper la propagation du virus: fermeture des frontières, couvre-feu, fermeture des lieux de culte et des écoles, isolement de Niamey du reste du pays. Ces mesures avaient généré des émeutes à Niamey avant d'être progressivement levées, mais un état d'urgence reste en vigueur.