Covid: L'Afrique du Sud réduit le prix des tests PCR

Par AFP

AFRICA RADIO

Un accord avec les principaux laboratoires en Afrique du Sud a été trouvé par la commission de la concurrence pour réduire le prix des tests PCR, communément utilisés pour détecter les cas de Covid-19, a-t-elle annoncé dimanche.

Les deux principaux laboratoires du pays, Ampath et Lancet, "ont accepté de réduire le prix des tests PCR de 850 rands (47 euros) à un maximum de 500 rands (27 euros) par test avec effet immédiat", a déclaré lors d'une conférence de presse en ligne le commissaire à la concurrence, Tembinkosi Bonakele. Cette décision arbitrée par le tribunal de la concurrence est née d'un plainte de l'organisation autonome de régulation des régimes de santé (CMS), qui estimait injustifié le prix élevé de ces tests. Les prix des tests de dépistage du Covid-19 varient dans le monde, entre gratuité et facture plus ou moins salée pouvant dépasser cent euros. Les prix diffèrent aussi parfois en fonction du lieu où ils sont réalisés, en laboratoire, à la frontière d'un pays ou dans un aéroport. Le tribunal de la concurrence a tranché en faveur d'une baisse du tarif, estimant que les laboratoires privés ont connu des réductions de coûts substantielles dans la réalisation de ces tests, notamment en traitant des volumes élevés, sans que cela soit répercuté sur les prix facturés. En janvier, les seize pays membres de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) avaient décidé d'harmoniser les prix à 50 dollars américains, afin de "faciliter les déplacements" dans la région. Plusieurs pays notamment en Europe, qui avaient mis en place des politiques massives de gratuité y ont récemment mis fin pour encourager la vaccination. L'Afrique du Sud est officiellement le pays africain le plus touché par le virus. Le pays connaît une hausse exponentielle des cas depuis l'apparition du variant Omicron et compte plus de 3,1 millions de contaminations dont plus de 90.000 morts.