Covid: l'Allemagne confirme deux cas du variant Omicron (ministère régional)

Par AFP

AFRICA RADIO

L'Allemagne a confirmé samedi avoir détecté ses deux premiers cas de contamination au variant Omicron du Covid-19, chez des voyageurs arrivés d'Afrique du Sud à l'aéroport de Munich (sud), ont annoncé les autorités locales.

"Deux cas suspects du nouveau variant du coronavirus Omicron, classé comme variant préoccupant par l'Organisation mondiale de la santé, ont été confirmés en Bavière", a déclaré dans un communiqué le ministère de la Santé de cet Etat du sud de l'Allemagne. Ces deux personnes, arrivées mercredi en Allemagne, avaient été placées à l'isolement à leur domicile après avoir été déclarées positives lors de tests PCR, a précisé une porte-parole du ministère. Elles avaient d'elles-mêmes décidé de se faire tester après avoir entendu les nouvelles sur ce nouveau variant, selon la même source. Par ailleurs deux étrangers, arrivés également en Bavière vendredi en provenance du Cap, ont été testés positifs au Covid-19 et les autorités cherchent à savoir maintenant qu'ils sont également porteurs du nouveau variant, toujours selon la porte-parole. Les autorités régionales de l'Etat de Hesse (ouest) avaient auparavant annoncé qu'un premier cas suspect du nouveau variant Omicron avait été détecté chez une personne récemment rentrée d'Afrique du Sud. Ce passager, vacciné contre le Covid-19, était arrivé le 21 novembre en provenance d'Afrique du Sud à l'aéroport de Francfort - le principal aéroport du pays le plus peuplé de l'Union européenne - et avait présenté des symptômes dans le courant de la semaine, avant d'être testé. Ces analyses ont révélé "plusieurs mutations typiques d'Omicron", avait déclaré le ministre régional des Affaires sociales, Kai Klose. Le social-démocrate Olaf Scholz, actuellement ministre des Finances et qui doit succéder début décembre à la chancelière Angela Merkel, a souligné samedi que sa coalition ferait "tout ce qui est nécessaire" pour combattre le virus et ses variants. "Nous mettons sur pied une équipe de crise et développons une nouvelle approche, précise, face à ces nouveaux défis liés au corona et à Omicron", a-t-il tweeté. Le nouveau variant du coronavirus, signalé pour la première fois par l'Afrique du Sud le 24 novembre, a été jugé vendredi "préoccupant" par l'OMS qui l'a baptisé Omicron. Il présenterait un risque accru de contagion par rapport aux autres variants dont le Delta, dominant et déjà très contagieux.