Covid: le variant Omicron détecté au Kenya

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Kenya a détecté "au moins trois" premiers cas du variant Omicron du Covid-19 chez des voyageurs arrivés dans le pays, a annoncé mercredi le ministre de la Santé.

"Nous avons détecté le variant Omicron parmi des passagers dans les aéroports", a déclaré Mutahi Kagwe. "Nous avons au moins trois cas jusqu'à présent et avons beaucoup d'autres échantillons que nous séquencerons", a-t-il ajouté, précisant que deux d'entre eux étaient Kényans et un Sud-Africain. Selon M. Kagwe, les personnes hospitalisées avec le Covid-19 au Kenya sont toujours majoritairement contaminées par le variant Delta, mais les cas d'Omicron devraient augmenter rapidement. "Ce n'est qu'une question de temps avant qu'Omicron ne devienne le variant dominant", a-t-il déclaré aux journalistes à Mombasa. Le pays d'Afrique de l'Est connaît une recrudescence des infections au Covid ces derniers jours, après une accalmie de plusieurs mois. Mardi, le taux de positivité parmi les personnes testées s'élevait à 11,5%, soit environ dix fois plus que la semaine précédente. M. Kagwe a exclu de prendre des "réactions réflexe" en réponse à la détection d'Omicron. "Les variants vont et viennent (...) Les décisions que nous prenons en tant que gouvernement afin de protéger notre peuple doivent également être mesurées et calculées", a-t-il déclaré. L'OMS a averti mardi que le variant Omicron se propageait à un rythme inédit et exhorté les pays à agir rapidement pour freiner la transmission du virus. Depuis que ce nouveau variant fortement muté a été détecté pour la première fois en Afrique australe le mois dernier, il a été signalé dans 77 pays, selon l'OMS. Le Kenya a enregistré 256.815 cas de Covid-19 et 5.349 décès depuis le début de la pandémie. Le pays n'a complètement vacciné que 3,27 millions de ses habitants, soit 12% de la population adulte, selon les chiffres officiels. Le gouvernement espérait vacciner 10 millions de personnes d'ici Noël et 27 millions d'ici la fin de 2022. Cette semaine, un tribunal de la capitale Nairobi a suspendu une ordonnance du gouvernement interdisant aux Kényans non-vaccinés d'accéder à certains édifices publics et certains lieux fréquentés comme les parcs nationaux, les bars et les restaurants.