De retour en Côte d'Ivoire, Charles Blé Goudé espère "gouverner un jour"

AFRICA RADIO

11 janvier 2023 à 15h06 par AFP

Charles Blé Goudé, pilier du régime de l'ex-président Laurent Gbagbo, a affirmé mercredi qu'il comptait "gouverner la Côte d'Ivoire un jour", après avoir été acquitté par la justice internationale et être rentré dans son pays.

"Je reviens comme un acteur (politique) principal, je suis Charles Blé Goudé qui cherche à gouverner la Côte d'Ivoire un jour, la Côte d'Ivoire a besoin de moi et j'aimerais participer aux prochaines joutes électorales", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Abidjan, la première depuis son retour il y a six semaines. "Quand je dis que demain je vais diriger la Côte d'Ivoire, je ne plaisante pas", a-t-il poursuivi. Charles Blé Goudé, d'abord exilé au Ghana où il a été arrêté en 2013, a été définitivement acquitté en mars 2021 par la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye de crimes présumés pendant la crise post-électorale de 2010-2011, comme Laurent Gbagbo. A l'époque, la victoire à la présidentielle d'Alassane Ouattara, contestée par Laurent Gbagbo, avait débouché sur une crise qui avait fait quelque 3.000 morts. M. Blé Goudé, 51 ans, a fait son retour dans son pays le 28 novembre 2022, avec l'aval des autorités d'Abidjan, mais reste sous le coup d'une condamnation en Côte d'Ivoire à 20 ans de prison pour des faits liés à la crise post-électorale. Une décision de justice qui lui interdit de se présenter aux élections. "Je souhaite que soient annulés les 20 ans de prison contre moi, je ne sais pas quel rôle je vais jouer en 2025, je respecte la loi", a-t-il déclaré, en référence à la prochaine élection présidentielle. Interrogé sur ses relations avec son ancien mentor Laurent Gbagbo, lui aussi de retour en Côte d'Ivoire depuis juin 2021, M. Blé Goudé a assuré qu'il n'y avait "pas de conflit" entre eux. Charles Blé Goudé a lancé en 2015 son propre parti politique, le Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), et n'a pas rejoint le Parti des peuples africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI), la formation lancée par Laurent Gbagbo en 2021. "Je suis un garçon libre et je compte le rester, il n'y a pas de rupture entre Laurent Gbagbo et moi, ceux qui espèrent un conflit ouvert peuvent revoir leur copie", a-t-il assuré mercredi. Depuis son retour, les deux hommes ne se sont pas encore rencontrés.