Démantèlement d'un trafic illicite de migrants entre le Niger et l'Europe

Par AFP

AFRICA RADIO

Plusieurs membres d'un réseau de trafic illicite de migrants, qui transitaient du Niger vers l'Europe, ont été interpellés dans le cadre d'une enquête menée conjointement par la police nigérienne, espagnole et française, a appris vendredi l'AFP de source policière française.

En tout, trois trafiquants ont été arrêtés cette semaine à Zinder, dans le sud du Niger, alors qu'ils transportaient une quinzaine de migrants. Le principal logeur a également été interpellé alors qu'il hébergeait une quinzaine de migrants à son domicile à Maradi (Niger), a précisé Olivier Lefebvre, au ministère français de l'Intérieur. L'enquête, pilotée depuis août par trois policiers français, trois espagnols et une douzaine de nigériens, a également débouché sur l'arrestation de deux passeurs à Agadez, au centre du Niger. Le trafic avait pour origine la ville de Kano, au Nigeria voisin, d'où sont originaires les personnes qui devaient rallier l'Europe. Les trafiquants devaient les mener en Grèce ou en Italie - où ils ne sont jamais parvenus -, en passant par la Libye, précise Olivier Lefebvre. Depuis 2019, les enquêtes de la direction de la coopération internationale de sécurité (DCIS) du ministère français de l'Intérieur, qui lutte contre le trafic illicite de migrants, le terrorisme et la traite d'être humains, ont contribué à démanteler 150 filières et à écrouer 543 trafiquants.