Droits humains: un prix prestigieux pour des militants du Cachemire, du Tchad et du Venezuela

AFRICA RADIO

19 janvier 2023 à 18h36 par AFP

Des militants des droits humains originaires du Cachemire, du Tchad et du Venezuela ont remporté jeudi le prix prestigieux Martin Ennals, du nom du Premier secrétaire général d'Amnesty International, le jury saluant leur "courage".

Cette distinction, une des plus prestigieuses dans le monde en matière des droits de l'homme, a récompensé Khurram Parvez, un éminent défenseur des droits humains dans la région troublée du Cachemire administrée par l'Inde. Mais aussi Delphine Djiraibé, une des premières femmes à être devenue avocate au Tchad, et Feliciano Reyna, un militant qui se bat pour l'accès aux services de santé des personnes LGBTQ marginalisées au Venezuela. "Le dénominateur commun de ces trois lauréats est leur courage, leur passion et détermination pour être la voix des sans-voix sur la scène internationale, malgré les défis continus auxquels ils doivent faire face au péril de leur vie", a indiqué le président du jury Hans Thoolen. "Nous sommes particulièrement fiers d'honorer trois lauréats exceptionnels qui ont chacun consacré plus de 30 ans de leur vie à construire des mouvements qui ont rendu justice aux victimes ou fourni des médicaments aux personnes marginalisées", a-t-il ajouté dans un communiqué. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 16 février à Genève. Les lauréats recevront chacun 20.000 à 30.000 francs suisses (22 à 33.000 dollars). Khurram Parvez ne devrait pas pouvoir y assister. Il a été arrêté le 22 novembre 2021. Il était le coordinateur des programmes d'une organisation de défense des droits humains réputée au Cachemire, la Jammu Kashmir Coalition of Civil Society (JKCCS), et présidait aussi la Fédération asiatique contre les disparitions involontaires (AFAD). La JKCCS documente les violences dans la région depuis plus de trente ans et a dénoncé dans de nombreux rapports les violations des droits humains commises par les forces gouvernementales indiennes, notamment la torture, les exécutions extrajudiciaires et l'utilisation de fosses communes non marquées. Delphine Djiraibé est une des pionnières en matière de droits humains au Tchad et a joué un rôle important pour faire juger l'ancien dictateur Hissène Habré, qui a dirigé le pays sahélien de 1982 à 1990. Elle s'est également intéressée aux violences basées sur le genre. Enfin, Feliciano Reyna, a fondé Accion Solidaria, après la mort de son partenaire du sida en 1995, pour fournir des médicaments et des traitements aux Vénézuéliens vivant avec le VIH et le sida.