Ecogardes attaqués dans le parc de l'Upemba en RDC: un mort, 3 blessés

Par AFP

AFRICA RADIO

Un garde du parc national de l'Upemba, dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), a été tué et trois autres blessés par des hommes armés la semaine dernière, a annoncé lundi l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

Des écogardes du parc "ont été attaqués dans la nuit du mardi 30 novembre par des présumés rebelles Maï-Maï", a indiqué dans un communiqué la Direction provinciale du Haut-Katanga de l'ICCN. "Nous déplorons un mort et trois blessés", ajoute le texte. Selon l'ICCN, l'écogarde tué s'appelait Emmanuel Kaloba Nkolwe. Père de famille âgé de 41 ans, "venant d'une famille d'éco-gardes", il travaillait au sein de l'ICCN depuis 2012. Sa mort a été annoncée près d'une semaine après, le temps de retrouver son corps. Les parcs naturels en RDC sont souvent confrontés à des conflits, portant sur leurs limites et sur les ressources qu'ils renferment, minières notamment. Les Maï-Maï sont un terme générique désignant des miliciens constitués sur une base communautaire. Créé en 1939, le parc de l'Upemba renfermait à l'époque des rhinocéros noirs, des éléphants, des buffles, des léopards, des lions, et d'autres espèces en danger dont les populations ont été largement décimées depuis.

Voir aussi