Erdogan en RDC sous le signe de la coopération économique et sécuritaire

AFRICA RADIO

20 février 2022 à 20h21 par AFP

Les questions sécuritaires et économiques ont été au coeur de la visite officielle du président turc Recep Tayyip Erdogan arrivé dimanche en République démocratique du Congo, pour un séjour de deux jours.

Le président congolais Félix Tshisekedi s'est entretenu avec son homologue turc, qui était accompagné d'une importante délégation composée de membres du gouvernement et d'hommes d'affaires de Turquie. "Ce jour est un jour historique dans les relations entre la Turquie et la République démocratique du Congo" en raison "des accords signés entre nos deux pays et qui symbolisent la volonté de raffermir nos relations", a déclaré le président Tshisekedi à l'issue d'un tête-à-tête avec son homologue turc. Ces accords portent sur "plusieurs domaines de coopération" notamment "la sécurité, les infrastructures, la santé, le transport", a-t-il indiqué, saluant une "coopération gagnant-gagnant". Dans le domaine sécuritaire, "nous avons sollicité le soutien de la Turquie pour lutter contre "les milices et groupes terroristes dans l'est de notre pays", a dit M. Tshisekedi. Le président Erdogan est arrivé dimanche après midi à Kinshasa, première étape d'une tournée africaine prévue du 20 au 23 février. Il devrait ensuite se rendre au Sénégal et en Guinée-Bissau. Sa visite "se veut le symbole d'une volonté maintes fois exprimée par Ankara et Kinshasa de renforcer leur coopération dans les domaines politiques, économiques et sécuritaires", a précise la présidence congolaise. Elle "fait suite aux rencontres bilatérales tenues entre les deux chefs d'Etat" en septembre à Ankara et décembre à Istanbul. En septembre dernier, le président Tshisekedi avait effectué une visite officielle à Ankara, également sous le signe de la coopération économique. Le président congolais s'était ensuite rendu à Istanbul en décembre où il a pris part au sommet Turquie-Afrique. Les relations entre Ankara et Kinshasa sont au beau fixe depuis plusieurs années et le volume des investissements turcs en RDC ne cesse de croître. Entre les deux pays, le commerce bilatéral s'élève à environ 40 millions de dollars. La Turquie veut renforcer sa présence en Afrique. Depuis 2003, le volume de ses échanges avec le continent est passé de 2 à au moins 25 milliards de dollars. M. Erdogan s'est rendu près d'une quarantaine de fois en Afrique depuis 2005, en tant que Premier ministre et président, toujours accompagné d'hommes d'affaires de son pays. Depuis, la Turquie a ouvert une quarantaine d'ambassades sur le continent et étendu le réseau de la compagnie aérienne nationale Turkish Airlines. Mais l'influence de la Turquie va au-delà, avec notamment des ambitions en matière de défense. Le pays a inauguré sa première base militaire en Afrique en 2017 en Somalie. La RDC est confrontée à l'insécurité dans sa région orientale en raison de la présence de dizaines de groupes armés qui menacent les civils. Des opérations militaires sont en cours contre ces groupes, notamment les Forces démocratiques alliées (ADF), présentées par l'organisation État islamique (EI) comme sa branche en Afrique centrale.