Escalade verbale Macky/Opposition. Le Sénégal va-t-il revivre des tensions politiques ?

GRAND RDV

En début mars dernier, l'arrestation de Ousmane Sonhko ,leader influent de l'opposition accusé de viol avec menaces d’une arme à feu  par sa masseuse avait enflammé Dakar.

Le calme était revenu après une intervention de leaders religieux.

Cette fois le contexte pré- électoral inquiète,   l'opposition dénonce  le rejet sans fondement selon elle de plusieurs de ses listes dans le cadre  des élections municipales et départementales de janvier 2022 .

La convocation au tribunal la semaine dernière pour une ancienne affaire de meurtre de Barthélémy Dias,tout juste investi candidat de la principale coalition de l'opposition Yewwi Askan Wi, à la très convoitée mairie de la capitale Dakar, a accentué les tensions.

Des heurts ont opposé partisans de l'opposition  et  forces de sécurité .

Et pour ne rien arranger, en visite à Paris , le président Macky Sall a tenu des déclarations jugées "provocatrices et belliqueuses" par  l'opposition .

C'est dans ce contexte  que le Cadre unitaire de l’islam, qui regroupe les principales confréries musulmanes du Sénégal , a mis en garde contre le risque d’escalade de la violence à l'approche des élections locales.

Faut -il craindre une nouvelle escalade ?
 
Invités:

Abdou FLEUR, Cadre de L' APR -France

Amadou Ba, membre du mouvement des cadres de "Pastef" 

Kemo Cisse Membre du mouvement politique  "TEKKI" 

Grand RDV