Ethiopie: les conflits évoqués lors de la cérémonie en l'honneur des athlètes médaillés

AFRICA RADIO

28 juillet 2022 à 20h51 par AFP

Les conflits en Ethiopie, notamment la situation dans la région du Tigré dont sont originaires plusieurs médaillés, se sont invités jeudi à Addis Abeba à la cérémonie en l'honneur des athlètes de retour des récents championnats du monde où l'Ethiopie s'est distinguée.

Addis Abeba (AFP)

Trois des quatre médaillés d'or et une médaillée d'argent des récents championnats du monde d'athlétisme sont originaires de cette région largement coupée du reste du pays, en raison d'un conflit armé entre les autorités régionales rebelles et le gouvernement fédéral.

"Les athlètes tigréens n'ont pas eu l'opportunité de voir leurs familles.J'espère que notre présidente et notre gouvernement résoudront ce problème, car cela permettra à notre joie d'être complète et de nous préparer à notre prochaine tâche", a déclaré la présidente de la Fédération éthiopienne d'athlétisme, Derartu Tulu.

Elle a également rappelé que des athlètes tigréens bloqués sur place n'avaient pu participer aux championnats du monde, organisés du 15 au 25 juillet, au cours desquels l'Ethiopie a terminé deuxième au tableau des médailles derrière les Etats-Unis, raflant quatre médailles d'or, quatre d'argent et deux de bronze.

"Pour les athlètes", Mme Derartu a "sincèrement demandé au gouvernement" d'oeuvrer à l'ouverture des routes vers le Tigré, "ainsi que d'autres choses essentielles dont le gouvernement est au courant".

Elle a aussi demandé aux autorités rebelles du Tigré "de réfléchir à cela et de laisser les athlètes voir leurs familles".

"Je pense que tous deux vont le faire", a-t-elle ajouté.

La présidente d'Ethiopie Sahle-Work Zewde - dont les fonctions sont essentiellement protocolaires - a elle aussi dénoncé les divers conflits et violences meurtrières qui déchirent l'Ethiopie, évoquant également implicitement la situation au Tigré.

"Il y a l'Ethiopie qui gagne.C'est l'Ethiopie que nous connaissons et nous voulons", a-t-elle déclaré, "cependant l'Ethiopie c'est aussi là où existent les cruels et les destructeurs.C'est aussi le pays où nous avons assisté à une scandaleuse cruauté.Un endroit où existent les méchants, les tricheurs et ceux qui poignardent leur pays".

"A cause d'eux, des gens sont tués ou chassés de chez eux.Certains de nos citoyens vivent dans des camps de déplacés.Certains ne peuvent voir leur famille et leur parler", a-t-elle ajouté.

"L'athlète qui a fondu en larmes en disant +j'aurais aimé que mon père et ma mère me voient et se réjouissent+ a touché le coeur de beaucoup d'entre nous quand elle a essuyé ses larmes dans notre drapeau national avec un mélange de joie et de chagrin", a souligné la présidente du pays, à propos de la nouvelle championne du monde du marathon, Gotytom Gebreslase, originaire du Tigré.

Les autorités régionales rebelles ont repris le contrôle de l'essentiel du Tigré depuis courant 2021. 

Les combats ont quasiment cessé dans la région depuis une trêve décidée en mars, mais la situation humanitaire dans la région, privée de réseaux de télécommunications, d'internet et de banques, est catastrophique.