Ethiopie: "réelle opportunité" de résoudre le conflit au Tigré, selon le chef de l'ONU

AFRICA RADIO

19 janvier 2022 à 15h51 par AFP

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a évoqué mercredi dans un communiqué "une réelle opportunité" de résoudre politiquement le conflit au Tigré, en Ethiopie, après un entretien téléphonique avec l'émissaire de l'Union africaine, Olusegun Obasanjo.

Il "m'a informé des efforts déployés par le gouvernement éthiopien et le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) pour avancer vers une résolution du conflit meurtrier et exprimé son optimisme sur l'existence, maintenant, d'une réelle opportunité de résolution politique et diplomatique" de ce dossier, indique le chef de l'ONU dans son communiqué. "Je suis ravi qu'après plus d'un an de conflit armé qui a touché des millions de personnes à travers l'Éthiopie et le reste de la région, il y ait maintenant un effort concret pour faire la paix", a-t-il ajouté. Dans son texte, Antonio Guterres demande à nouveau "à toutes les parties de progresser rapidement vers la cessation des hostilités", faisant part également de son inquiétude persistante sur la situation humanitaire dans diverses régions de l'Ethiopie. Le Tigré est le théâtre depuis 14 mois d'un conflit armé entre gouvernement fédéral et anciennes autorités locales, issues du TPLF qui a dirigé l'Ethiopie durant près de 30 ans jusqu'à l'arrivée au pouvoir d'Abiy Ahmed en 2018. Prix Nobel de la paix l'année suivant sa prise de fonctions, M. Abiy a envoyé en novembre 2020 l'armée fédérale au Tigré pour en destituer les autorités régionales qui contestaient son autorité depuis plusieurs mois et qu'il accusait d'avoir attaqué des bases militaires.