Ethiopie: un Chinois tué par des hommes armés en Oromia

AFRICA RADIO

31 janvier 2023 à 13h06 par AFP

Un ressortissant chinois a été tué par des hommes armés dans la région éthiopienne de l'Oromia, a annoncé mardi l'ambassade de Chine à Addis Abeba, demandant à ses citoyens d'évacuer les zones "à haut risque".

Neuf Chinois ont été attaqués lundi soir dans la localité de Gebre Guracha, à environ 160 kilomètres au nord de la capitale, a indiqué l'ambassade dans un communiqué. "Malheureusement, l'un d'eux a été abattu", écrit-elle, sans donner de détails sur ces ressortissants. "Si vous êtes déjà dans une zone à haut risque, vous devez évacuer immédiatement vers une zone sûre", ajoute-t-elle. Si les combats qui faisaient rage depuis novembre 2020 dans la région septentrionale du Tigré ont cessé, l'Oromia, la région la plus vaste et la plus peuplée d'Éthiopie, est en proie aux violences, en raison de divisions à caractères ethnique, politique, foncier... Depuis 2018, les forces fédérales et régionales y affrontent notamment la rébellion de l'Armée de libération oromo (OLA), fer de lance du nationalisme oromo qui se nourrit d'un ressentiment croissant de la population locale envers Addis Abeba et le Premier ministre, lui-même oromo, Abiy Ahmed. La région est aussi le théâtre de massacres ethniques - dont les auteurs ne sont pas clairement identifiés - entre Oromo et Amhara, les deux communautés ethno-linguistiques les plus nombreuses du pays, particulièrement dans les Wollegas, zone reculée de l'extrême ouest. Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'est dit préoccupé par l'instabilité en Oromia, dans un communiqué le 21 janvier suivant un entretien téléphonique avec Abiy Ahmed.