Ghana: face à la crise, réduction de 30% des salaires du gouvernement

AFRICA RADIO

24 mars 2022 à 18h21 par AFP

Le gouvernement du Ghana a annoncé jeudi diminuer de 30% les salaires des ministres et du président, entre autres mesures destinées à réduire le déficit de ce pays ouest-africain, dans un contexte de crise économique mondiale.

"Les pays développés ou en développement s'affairent à prendre des décisions pour remettre leur économie sur la bonne voie, après l'impact dévastateur du Covid-19 (...) et de la guerre actuelle Russie-Ukraine", a déclaré le ministre des Finances Ken Ofori-Atta lors d'une conférence de presse à Accra. Outre la diminution des salaires des ministres et du président, il a également annoncé la fin des voyages à l'étranger pour les membres du gouvernement et de l'achat de véhicules importés jusqu'à la fin de l'année. Le gouvernement espère ainsi économiser autour de 360.000 euros. Le ministre a également annoncé une diminution des prix du carburant de 1,6% face à la récente flambée des prix du pétrole provoquée par l'invasion russe en Ukraine. Ces derniers mois, le pays ouest-africain, producteur de cacao et d'or, tente de faire face au poids croissant de sa dette publique (près de 80% de son PIB), en imposant de nouveaux impôts. Mais il s'est heurté à la résistance des Ghanéens, qui manifestent contre ces impôts et pour dénoncer leurs difficultés économiques, notamment le coût de la vie toujours plus cher.