Golfe de Guinée: quatre pirates tués par une patrouille de la marine danoise

Par AFP

AFRICA RADIO

Quatre pirates sont morts lors d'un échange de tirs avec la marine danoise qui patrouille depuis début novembre dans le golfe de Guinée, ont annoncé jeudi les forces armées danoises.

"Aucun soldat danois n'a été blessé, mais cinq pirates ont été touchés. Quatre des pirates sont morts. Une personne a été blessée", ont-elles indiqué dans un communiqué. L'incident s'est produit alors que la frégate Esbern Snare cherchait à appréhender mercredi 24 novembre au sud du Nigeria une embarcation de pirates qui ont ouvert le feu sur les soldats danois. "Les forces danoises ont tiré des coups de semonce conformément à leur autorité. Les pirates ont alors ouvert le feu directement sur les soldats danois. Les soldats danois ont réagi en état de légitime défense et ont riposté aux tirs", a précisé le communiqué. En déplacement dans la région, la Première ministre danoise, dont la visite de la frégate jeudi après-midi a été annulée, a estimé que l'intervention des soldats avait "probablement permis d'éviter des attaques de pirates concrètes contre des navires dans la région". L'Esbern Snare "a ainsi apporté une contribution importante et significative à la sécurité dans le golfe de Guinée", a déclaré Mette Frederiksen lors d'un point presse. Après la fusillade, l'embarcation des pirates a coulé et les huit pirates ont été embarqués à bord du navire danois, où la personne grièvement blessée est soignée. Point noir des armateurs, le golfe de Guinée, qui s'étend sur 5.700 km du Sénégal à l'Angola, a enregistré pour la seule année 2020, 195 attaques de navires. La même année, 130 des 135 enlèvements de marins recensés dans le monde ont eu lieu dans cette zone, selon un récent rapport du Bureau maritime international. La frégate, qui est équipée d'un hélicoptère, et ses 175 marins "accomplissent une tâche importante en protégeant les navires marchands danois et autres dans la région", a expliqué la ministre danoise de la Défense Trine Bramsen, à l'agence de presse locale Ritzau. Copenhague avait annoncé en mars l'envoi de cette force maritime pour lutter contre la piraterie dans la région qui est de plus en plus exposée et où une quarantaine de navires danois croisent chaque jour. La fédération des armateurs danois s'est félicitée de l'intervention de la marine. "La présence des soldats danois est absolument nécessaire et, même si cela peut paraître dur, la piraterie a un prix", a indiqué Anne Steffensen, citée dans un communiqué.