Guinée équatoriale: une entreprise condamnée après un scandale sanitaire

AFRICA RADIO

14 juin 2022 à 14h21 par AFP

La justice équato-guinéenne a condamné l'entreprise Comercial Santy après un scandale sanitaire pour avoir notamment changé les dates de péremption des produits alimentaires, a annoncé mardi la télévision d'État.

Comercial Santy, une entreprise d'import-export installée en Guinée équatoriale depuis les années 60, a été condamnée par le tribunal de Bata, capitale économique de ce pays d'Afrique centrale, pour "délit contre la santé publique" après avoir vendu des produits pharmaceutiques non autorisés. L'entreprise devra payer une amende de 411 millions de francs CFA, environ 625.000 euros, selon la TVGE, la télévision d'État. Le tribunal de Bata a également ordonné la confiscation des machines servant à changer les dates de péremption et la destruction de tous les produits confisqués par les autorités dont les dates ont été altérées. Plusieurs employés et responsables de Comercial Santy, de nationalité espagnole, indienne et colombienne, arrêtés en mars, ont également été reconnus coupables et condamnés à verser conjointement l'amende. Comercial Santy est l'une des principales chaînes de supermarchés et de vente de produits pharmaceutiques de Guinée équatoriale. Elle emploie majoritairement des Sud-américains. En 2006, des produits congelés avariés et destinés à être vendus par Comercial Santy avaient été saisis par les autorités équato-guinéennes. La Guinée équatoriale est dirigée sans partage depuis plus de 42 ans par Teodoro Obiang Nguema, qui vient d'avoir 80 ans. Riche en gaz et pétrole, ce pays d'Afrique centrale hispanophone a la grande majorité de ses 1,3 million d'habitants qui vit sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale.