Guinée, la suspension du procureur Charles Wright : « Le ministre de la Justice est dans ses attributions » - Kpana Emmanuel Bamba

Alphonse Charles Wright

31 mars 2022 à 15h55 par Marie Penin / Africa Radio Paris

Mardi en Guinée, le procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Alphonse Charles Wright, a été suspendu de ses fonctions avec effet immédiat pour « faute disciplinaire » par le ministre de la Justice. Cette décision a été suivie par une expulsion de son bureau et le retrait de ses véhicules de service. Cette suspension intervient après que le procureur ait dénoncé à multiples reprises lors d’interventions médiatiques le comportement du Haut Commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire, le colonel Balla Samoura par rapport à son immixtion dans la gestion d'affaires judiciaires.

 

L’ordre des avocats apporte son soutien à Alphonse Charles Wright et dénonce une « méthode rétrograde, musclée et humiliante » utilisée contre le magistrat « qui rabaisse la justice dans son entièreté» . ils estiment que le procureur a eu suffisamment de courage pour dénoncer le comportement du colonel Balla Samoura qui serait visé par différentes plaintes provenant de la société civile. 

Kpana Emmanuel Bamba, président de la Ligue Guinéenne des Droits de l'Homme, rappelle que le ministre de la Justice a le pouvoir de suspendre, pour une durée d’un mois maximum, un magistrat en cas de fautes professionnels. Selon lui, ce n’est pas une forme de censure car la communication du procureur n’était pas adaptée. 

« Le ministre de la Justice est dans ses attributions » - Kpana Emmanuel Bamba