Hamdok rétabli à son poste de premier ministre - Mais pourquoi la contestation continue ?

Hamdok rétabli à son poste de premier ministre - Mais pourquoi la contestation continue ?

24 novembre 2021

Africa Radio

Hamdok rétabli à son poste de premier ministre - Mais pourquoi la contestation continue ?

L'Union européenne et les pays de la Troïka (États-Unis, Royaume-Uni et Norvège)  très impliqués dan

Mots-clés: politique,Afrique,africa,soudan,actualités,Débats,Africa Radio,le grand rdv

L'Union européenne et les pays de la Troïka (États-Unis, Royaume-Uni et Norvège)  très impliqués dans la crise au Soudan ont salué lundi  le rétablissement d'Abdallah Hamdok dans ses fonctions de premier ministre.


Un enthousiasme qui tranche avec l'ambiance au Soudan. Le Front pour la liberté et le changement (FFC), fer de lance de la composante civile du gouvernement déchu, ainsi que des partis politiques se sont désolidarisés de l'accord qu'il a signé  dimanche avec le général Abdel Fattah al-Burhan  et qui a permis son rétablissement dans ses fonctions.

Dans les rues de Khartoum la capitale , les manifestants qui crient à la trahison restent mobilisés .

Dans la foulée, des personnalités politiques arrêtées depuis le putsch ont été libérées.

Pourquoi la contestation se poursuit-t-elle malgré le retour d'Abdallah Hamdok à ses fonctions ? Comment sortir de l'impasse politique au Soudan ?


Invités:

-Mohamed Naji, Rédacteur en chef de Sudan Tribune en France

-Pr. Alfred  Tumba Shango Lokoho, politologue professeur à l’université Sorbonne paris 3

-Marc Lavergne, directeur de recherche émérite  au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique ) à l’université de  Tours / spécialiste  de la Corne de l’Afrique