L'ex-patron d'Algérie Ferries condamné à six ans de prison ferme

AFRICA RADIO

19 janvier 2023 à 14h06 par AFP

Un tribunal d'Alger a condamné jeudi l'ex-patron d'Algérie Ferries, en détention provisoire depuis son limogeage en juin, à six ans de prison ferme et près de 6.700 euros d'amende dans une affaire de corruption, ont rapporté des médias locaux et l'agence officielle APS.

Kamel Issad, PDG de la Société nationale de transport maritime de passagers Algérie Ferries, avait été limogé le 2 juin sur ordre du président Abdelmadjid Tebboune en raison d'un "comportement portant atteinte à l'image de l'Algérie et aux intérêts des citoyens", selon l'agence officielle APS. Son départ avait été décidé après le départ d'un ferry de Marseille vers Alger presque vide, en dépit d'une forte demande en cette période de début d'été, ce qui avait fait scandale. Le directeur commercial de la compagnie, Karim Bouznad, a été condamné à cinq ans de prison ferme et près de 6.700 euros d'amende. Une semaine après le limogeage de M. Issad et de son chef d'escale à Alger, Kamal Idalia, le pôle économique et financier au parquet d'Alger avait annoncé que ces deux responsables ainsi que cinq autres faisaient l'objet d'une enquête "pour des faits de corruption ayant porté atteinte aux citoyens et à la Société nationale de transport maritime". Ils étaient poursuivis pour "dilapidation délibérée et utilisation illicite des biens et des fonds publics, abus de fonction et enrichissement illicite". Deux accusés, anciens cadres d'Algérie Ferries, qui ont pris la fuite, ont été condamnés à 10 ans de détention par contumace, et des mandats d'arrêt internationaux émis à leur encontre. Le vice-président d'Algérie Ferries ainsi que le chef du département expéditions ont été relaxés.

Voir aussi