L'ONU "secouée" par le meurtre d'un militant des droits LGBTQ au Kenya

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Volker Türk s'est déclaré samedi "secoué" par le meurtre d'un défenseur des droits des personnes LGBTQ, au Kenya, Edwin Chiloba, appelant à renforcer la protection de ces militants dans le monde.

AFRICA RADIO

7 janvier 2023 à 16h21 par AFP

M. Türk s'est dit sur Twitter "secoué par le meurtre du militant des droits humains Edwin Chiloba", exprimant sa "profonde tristesse". Il a témoigné sa "solidarité envers les activistes LGBTQI+ à travers le monde" et souligné "l'urgente nécessité de redoubler d'efforts pour leur protection". Le corps d'Edwin Chiloba, un designer et mannequin âgé de 25 ans, a été retrouvé mercredi dans une malle sur le bas-côté de la route à quelque 40 km de la ville d'Eldoret, dans la vallée du Rift (ouest), selon les médias locaux. Selon une source policière ayant requis l'anonymat, la victime a été "étranglée" après avoir été "torturée". La police a annoncé vendredi l'arrestation d'un suspect présenté comme un ami de longue date d'Edwin Chiloba. Au Kenya, comme dans de nombreux pays d'Afrique, les personnes LGBTQ sont confrontées à la précarité et aux discriminations dans une société majoritairement chrétienne et conservatrice où l'homosexualité est taboue. Les relations sexuelles entre personnes de même sexe y sont pénalement réprimées, avec des peines pouvant aller jusqu'à 14 ans d'emprisonnement. En avril, un autre militant LGBTQ avait déjà été retrouvé assassiné au Kenya.