La désignation du prochain président de la CENI divise en RDC

11 octobre 2021 à 13h55 par Myriam Iragi

Idriss Senga
Au milieu, Idriss Senga, l'un des experts des 6 confessions religieuses.
Crédit: Myriam Iragi

Le camp des 6 confessions religieuses ont réagi hier après midi via un point de presse, à la position de la CENCO et l'ECC sur la désignation du président de la CENI.

La désignation du prochain président de la CENI divise les chefs des confessions religieuses en RDC. Après la sortie médiatique de la CENCO et l'ECC jeudi dernier, la réaction des 6 autres confessions religieuses ne s'est pas fait attendre. Ce camp qui porte la candidature de Denis Kadima maintient son choix et refuse de céder à ce qu'ils qualifient de caprices de la CENCO et l'ECC. Les 6 confessions religieuses se sont exprimées le week-end au cours d'un point de presse à Kinshasa. On écoute Idriss Katenga, un des experts des 6 confessions religieuses, il explique pourquoi ils ont désigné Denis Kadima. 

 
Jeudi dernier, l'abbé Donatien Shole, Secrétaire général de la CENCO avait expliqué pourquoi la CENCO et l'ECC avaient rejeté le choix de Denis Kadima. Il avait évoqué notamment des cas de tentatives de corruptions et menaces dont ils détenaient de preuve. Des faits rejetés par le camp des 6.
 
 
Idriss Katenga
Idriss Katenga
Crédit: Idriss Katenga