La Gambie ordonne le rappel de tous les produits contenant du sirop de paracétamol

AFRICA RADIO

23 septembre 2022 à 19h21 par AFP

Les autorités sanitaires en Gambie ont ordonné vendredi le rappel de tous les médicaments contenant du sirop de paracétamol ou de prométhazine après la mort récente et mystérieuse de dizaines d'enfants atteints d'insuffisance rénale aiguë.

Une soudaine augmentation des cas d'insuffisance rénale aiguë chez les enfants de cinq mois à quatre ans a entraîné la mort d'au moins 28 d'entre eux, indique un rapport du ministère de la Santé du 8 août. Les autorités ont ouvert une enquête et cité jusqu'alors la bactérie E. coli et la prise de sirop contenant du paracétamol comme causes possibles. Depuis cette semaine, elles évoquent aussi comme éventuel possible le sirop de prométhazine. La prométhazine est un neuroleptique antihistaminique employé contre l'allergie et l'insomnie passagère. L'agence gambienne de contrôle des médicaments a diffusé vendredi un message de rappel de toutes les marques de produits contenant du sirop de paracétamol ou de prométhazine, "suspects dans des cas d'insuffisance rénale aiguë et de décès chez des enfants". Le message est destiné à tous les importateurs, grossistes et détaillants de médicaments, y compris les hôpitaux. "En raison de la gravité des circonstances et afin de protéger le public, il sera procédé au rappel de toutes les marques et de tous les lots de ces produits suspects, en commençant par les foyers des particuliers", dit le message. "De lourdes sanctions seront appliquées aux contrevenants", prévient-il. La Gambie, plus petit pays d'Afrique continentale avec un peu plus de deux millions d'habitants, est 174e sur 191 à l'indice de développement humain de l'ONU, qui agrège des critères de santé, d'éducation et de niveau de vie. Près de la moitié de la population y vit sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale.