Le chef de la diplomatie chinoise entame une tournée africaine en Erythrée

Par AFP

AFRICA RADIO

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est arrivé mardi en Erythrée, l'un des pays les plus fermés au monde, pour la première étape d'une tournée africaine.

Sa visite fait suite à un voyage en Afrique du secrétaire d'État américain Antony Blinken en novembre, qui visait en partie à contrer l'influence croissante de la Chine sur le continent. M. Wang s'entretiendra mercredi avec le président érythréen Isaias Afwerki et le ministre des Affaires étrangères Osman Saleh, a indiqué le ministère érythréen de l'Information dans un communiqué. Au grand dam de l'Occident, la Chine a intensifié son engagement en Afrique. Pékin est le premier partenaire commercial du continent, avec des échanges directs de plus de 200 milliards de dollars en 2019, selon les chiffres officiels chinois. Mais la Chine est souvent accusée d'utiliser son statut de créancier pour arracher des concessions diplomatiques et commerciales. L'Erythrée, qui a été sanctionnée par les États-Unis en raison de son implication dans le conflit en Ethiopie voisine, a adhéré en novembre à la stratégie d'investissement mondiale de la Chine. M. Wang doit se rendre ensuite au Kenya et aux Comores, avant les Maldives et le Sri Lanka.