Le Maroc et Israël veulent quadrupler leurs échanges commerciaux

AFRICA RADIO

21 février 2022 à 14h51 par AFP

Le Maroc et Israël ambitionnent de quadrupler leurs échanges commerciaux pour les porter à plus de 500 millions de dollars par an, a indiqué lundi la ministre israélienne de l'Economie lors d'une visite au royaume destinée à renforcer la coopération économique bilatérale.

"Le niveau d'échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, qui s'élève aujourd'hui à 130 millions de dollars par an n'est pas suffisant, il faut très rapidement arriver à 500 millions de dollars par an, et même aller au-delà", a déclaré la ministre israélienne Orna Barbivai à la presse suite à la signature d'un accord de coopération économique et commercial avec le ministre marocain de l'Industrie Ryad Mezzour. L'accord prévoit notamment des discussions pour la création de zones industrielles qualifiés au Maroc, la coopération entre le secteur privé des deux pays et l'échange d'expertise dans le domaine de l'innovation, a pour sa part détaillé M. Mezzour. Il a également fait part des secteurs à "fort potentiel d'investissement" dont le secteur numérique, l'agroalimentaire, l'automobile, l'aéronautique, les énergies renouvelables et l'industrie pharmaceutique. La visite de quatre jours de Mme Barbivai, arrivée dimanche à Rabat, marque une nouvelle étape d'un rapprochement tous azimuts entre le Maroc et Israël, entamé depuis la reprise des relations diplomatiques bilatérales en décembre 2020 sous le parrainage de Washington. Elle fait suite à la toute première visite fin novembre 2021 du ministre israélien de la Défense Benny Gantz, qui s'est concrétisée par un important accord de coopération sécuritaire et militaire, sur fond de vives tensions avec l'Algérie voisine. Dans la matinée, Mme Barbivai et son homologue marocaine Nadia Fettah ont passé en revue des accords "en cours de négociation" portant sur la fiscalité et la coopération douanière, a précisé un communiqué du ministère marocain de l'Economie. La ministre se rendra mardi et mercredi à Casablanca et Marrakech, respectivement capitales économique et touristique du royaume, afin de visiter des entreprises textiles et agricoles israéliennes implantées au Maroc.