Nouvelle application Africa Radio

Le Sénégal relance une ligne de train intérieure pour la grande fête du Magal

Le Sénégal remet en service vendredi après plusieurs années d'arrêt une ligne de train intérieure à l'occasion d'un grand rassemblement religieux, jalon d'une entreprise visant à relancer le ferroviaire, a indiqué le directeur des Grands trains du Sénégal (GTS), Samba Ndiaye.

AFRICA RADIO

31 août 2023 à 19h06 par AFP

Cette reprise est pour l'instant temporaire. Les GTS, la compagnie ferroviaire nationale, feront circuler de vendredi à mercredi plusieurs rames entre Thiès (à environ 70 km de Dakar) et la ville sainte de Touba (centre), vers laquelle convergeront comme chaque année des foules de fidèles (des millions selon les organisateurs) pour le Grand Magal, a-t-il dit cette semaine à l'AFP. Le Grand Magal est la principale fête religieuse des mourides, une des plus importantes confréries musulmanes du Sénégal. Les trois trains qui couvriront chaque jour les quelque 130 km entre Thiès et Touba avec des arrêts à Diourbel et Mbacké transporteront chacun 240 passagers. Le ministre des Transports terrestres Mansour Faye a reconnu la semaine passée lors d'un voyage inaugural que l'objectif était davantage de relancer une ligne arrêtée en 2018 et contribuer plus globalement à la reprise de l'activité ferroviaire au Sénégal, que de convoyer les voyageurs en masse. "Touba n'est qu'une étape. On espère d'ici décembre (2023) que le train desservira aussi Tambacounda", à environ 400 km au sud-est de Thiès, a-t-il dit. Le président Macky Sall avait demandé lors d'un conseil des ministres en juillet à son gouvernement de travailler sur la relance des chemins de fer et le développement des transports ferroviaires. Les chemins de fer ont longtemps joué un rôle important dans le transport des personnes et des marchandises et dans l'économie du Sénégal, faisant travailler des centaines de personnes. Le train remis en service pour le Grand Magal empruntera sur un tronçon l'itinéraire historique de la ligne Dakar-Koulikoro via Bamako au Mali, construite entre fin du 19ème et début du 20ème siècles sous la colonisation française. La liaison a cessé il y a plusieurs années. Au Sénégal, le train s'est arrêté en 2018 avec la fin du Petit train bleu qui desservait Dakar et sa banlieue et d'autres régions, mais que la vétusté des installations et le lancement prévu d'un Train express régional (Ter) entre Dakar et la nouvelle ville de Diamniadio ont condamné. Le TER a commencé ses opérations commerciales en décembre 2021. Les GTS ont commencé mercredi matin à vendre les tickets dont les prix varient entre 1.500 et 7.000 francs CFA (2 et 10 euros).