Les Etats-Unis lancent en Côte d'ivoire l'exercice militaire Flintlock

AFRICA RADIO

20 février 2022 à 16h36 par AFP

Le contre-amiral Jamie Sands, commandant des opérations de l'armée américaine en Afrique, a lancé dimanche en Côte d'Ivoire l'exercice militaire Flintlock, rassemblant plusieurs armées africaines et occidentales, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Le fait que nous puissions être ici aujourd'hui est un véritable témoignage de notre capacité à surmonter les adversités afin d'atteindre nos objectifs communs", en particulier dans la lutte antijihadiste en Afrique de l'Ouest, a déclaré le contre-amiral Sands en lançant officiellement l'exercice à l'Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) de Jacqueville près d'Abidjan. Outre celles des Etats-Unis et de la Côte d'ivoire, Flintlock - qui s'achèvera le 28 février - rassemble les armées du Ghana, du Cameroun et du Niger, avec le soutien du Canada, de la France, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Norvège et de l'Autriche. La tenue de cet exercice se tient juste après l'annonce par la France du retrait du Mali de sa force Barkhane et de la force européenne Takuba qui y intervenaient contre les groupes jihadistes armés et doivent se redéployer dans d'autres pays de la région, en particulier le Niger. "L'armée ivoirienne est prête à faire face au terrorisme", a affirmé le chef d'état-major des armées de Côte d'Ivoire, le général Lassina Doumbia. Frappée à plusieurs reprises dans sa partie nord par des attaques jihadistes comme d'autres pays du Golfe de Guinée, la Côte d'Ivoire accueille quelque 900 soldats français basés à Abidjan et dont l'une des principales missions est d'assurer la logistique de Barkhane.