Nouvelle application Africa Radio

Les sauveteurs continuent à rechercher des migrants au large des Canaries

Les sauveteurs espagnols, qui ont secouru lundi des migrants à la dérive au large des Canaries, poursuivent mardi leurs recherches en vue de localiser trois autres embarcations portées disparues selon une ONG.

AFRICA RADIO

11 juillet 2023 à 12h06 par AFP

Le service espagnol de sauvetage en mer Salvamento Maritimo a sollicité l'aide des "bateaux naviguant dans la zone" et l'un de ses avions doit décoller en fin de matinée pour survoler cette partie de l'océan Atlantique, a indiqué à l'AFP l'une de ses porte-paroles. "Aucune embarcation n'a pour le moment été localisée", a-t-elle ajouté. Lundi, les sauveteurs espagnols avaient secouru dans la même zone une embarcation transportant 78 migrants - et non 86 comme ils ont indiqué initialement - qui ont été pris en charge par la Croix-Rouge sur l'île de Grande Canarie. Mais selon l'ONG Caminando Fronteras, qui tient ses informations des appels de migrants ou de leurs proches, trois autres embarcations, parties du Sénégal, et transportant au total plus de 300 migrants sont toujours portées disparues. L'une d'elles est partie le 27 juin de Kafountine, une petite ville côtière du sud du Sénégal, située à environ 1.700 kilomètres des côtes des Canaries, avec environ 200 personnes à bord. Les sauveteurs espagnols avaient indiqué initialement que l'embarcation secourue lundi semblait transporter ce nombre de personnes et donc correspondre à cette embarcation avant de reconnaître leur erreur. L'embarcation secourue lundi ne fait pas partie des trois bateaux partis du Sénégal toujours recherchés, a affirmé pour sa part mardi un porte-parole de Caminando Fronteras à l'AFP. "Chaque minute compte pour retrouver vivantes les plus de 300 personnes à bord de pirogues sénégalaises (...) Il faut plus de moyens de recherche et une meilleure collaboration entre la Mauritanie, l'Espagne et le Maroc", a insisté mardi sur Twitter la fondatrice de l'ONG, Helena Maleno. Le Sénégal, et plus particulièrement le sud du pays, est l'un des points de départ vers l'Europe pour les migrants clandestins. Et l'Espagne l'une des principales portes d'entrée.