Londres dit "travailler dur" à la libération du détenu politique égyptien Alaa Abdel Fattah

AFRICA RADIO

21 juin 2022 à 16h36 par AFP

La cheffe de la diplomatie britannique Liz Truss a assuré mardi "travailler dur" pour obtenir la libération du détenu politique le plus célèbre d'Egypte, le Britannico-égyptien Alaa Abel Fattah, dont elle souhaite évoquer le cas avec son homologue égyptien Sameh Choukri.

M. Abdel Fattah, figure centrale de la "révolution" ayant mis fin au règne de Hosni Moubarak en 2011, est en grève de la faim depuis le 2 avril. "Nous travaillons dur pour obtenir sa libération", a déclaré Mme Truss au Parlement britannique. "Je cherche à rencontrer le ministre égyptien des Affaires étrangères, qui doit se rendre prochainement en visite au Royaume-Uni, et j'évoquerai son cas", a-t-elle ajouté. Bête noire du régime du président Abdel Fattah al-Sissi, M. Abdel Fattah a été condamné fin 2021 à cinq ans de prison pour "fausses informations". Détenu depuis septembre 2019 il n'a pu, selon sa famille, dormir sur un matelas ou recevoir un livre que le mois dernier, quand il a été transféré vers une prison récemment construite. Il a obtenu la nationalité britannique en détention. L'Egypte est régulièrement régulièrement épinglée sur les droits humains avec plus de 60.000 détenus d'opinion derrière les barreaux selon les ONG.