Macron signera samedi à Alger un accord de "partenariat renouvelé" avec Tebboune (officiel)

AFRICA RADIO

26 août 2022 à 17h21 par AFP

Evoquant une "histoire d'amour avec l'Algérie", le président français Emmanuel Macron a annoncé qu'il prolongera sa visite dans ce pays en revenant samedi à Alger pour signer un "partenariat renouvelé" avec son homologue Abdelmajid Tebboune.

"Je reviendrai après Oran à Alger pour saluer le président Tebboune et ses ministres et signer une déclaration commune, décidée hier et pendant la nuit, car les choses se font bien dans l'enthousiasme du moment", a-t-il dit devant la communauté française à Alger. L'Elysée a évoqué un "partenariat renouvelé, concret et ambitieux". Avec l'Algérie, c'est "une histoire qui n'a jamais été simple. Mais qui est et qui restera, parce que nous le voulons, une histoire de respect, d'amitié et, oserais-je le dire, d'amour", a dit M. Macron. Il a précisé qu'il s'agirait d'"un partenariat nouveau pour et par la jeunesse", annonçant d'ores et déjà l'acceptation de 8.000 étudiants algériens de plus cette année en France, qui rejoindront un contingent annuel de 30.000 jeunes. Avec l'Algérie, "soyons idéalistes et besogneux", a ajouté M. Macron en disant vouloir "faire émerger des projets de coopération dans tous les domaines". "L'Algérie est un grand pays de cinéma", a souligné M. Macron, prônant le "développement de capacités de création communes". Il a défendu l'idée d'une "mobilité choisie" pour l'attribution de visas aux Algériens, pour former "une nouvelle génération franco-algérienne dans l'économie, les arts, etc..." Après avoir rencontré de jeunes entrepreneurs algériens, M. Macron a appelé à "structurer des projets d'innovation" dans lesquels la banque publique d'investissement Bpifrance aura "un rôle-clef pour promouvoir aussi des projets de la diaspora". Pour M. Macron, la diaspora algérienne qui parle souvent français, arabe, anglais et d'autres langues ainsi que les jeunesses des deux rives de la Méditerranée sont "une chance" pour les deux pays. Paris veut aider à "la formation de la jeunesse" en Algérie, avec l'implantation d'une école 42 (école de codage ouverte aux non diplomés) à l'initiative du propriétaire du groupe de télécommunications Iliad, Xavier Niel. En outre, un incubateur commun de start-ups opérant dans le domaine du numérique sera mis en place. Le programme de M. Macron prévoit qu'il se rende dès vendredi soir à Oran, ville de l'Ouest connue pour sa liberté d'esprit et sa créativité. Il y rencontrera samedi des jeunes artistes et des sportifs dont des champions de breakdance. Il doit aussi aller visiter la boutique du célèbre label de musique raï Disco Maghreb, remise au goût du jour par le Français DJ Snake. MM. Macron et Tebboune ont eu plusieurs entrevues jeudi, en tête-à-tête ou avec divers ministres notamment de la Défense. Ils ont discuté "jusqu'au milieu de la nuit" de la question des visas, selon M. Macron, après que la France a décidé à l'automne 2021 de diviser le nombre de visas octroyés par deux pour l'Algérie, jugée trop peu coopérative dans la réadmission de ses ressortissants expulsés de France. Outre le dossier mémoriel autour de la colonisation française de l'Algérie (1830-1962), cette question a empoisonné ces derniers mois les relations bilatérales. vl-fka/sbh [object Object]

Voir aussi