Mali: la famille de Soumeylou Boubèye Maïga alerte sur "une détérioration grave" de sa santé

Par Karidja Konaté / Africa Radio Abidjan

SB Maiga

Soumeylou Boubèye Maïga, ancien Premier ministre du Mali en détention depuis le mois d’août n’est pas en bonne santé. C'est ce qu'a déclaré sa famille après une visite.

Ses proches n’ont eu de cesse d’alerter sur la dégradation de son état de santé. Mercredi 16 décembre au soir, Soumeylou Boubèye Maïga (SBM) a été admis à la clinique Pasteur, un établissement privé de la capitale malienne.

Les médecins ont "fait le constat de la gravité de son état et conclu à l'impérieuse nécessité de son évacuation à l'étranger", indique sa famille dans un communiqué. Ils procèdent à différents examens pour savoir de quelle pathologie souffre l’ancien Premier ministre, placé sous mandat de dépôt dans l’affaire « Air IBK » et incarcéré à la maison centrale d’arrêt de Bamako.

Citant un rapport de médecins, elle ajoute que M. Maïga "a perdu depuis son incarcération 15 kg à cause des conditions éprouvantes de sa détention" et son pronostic vital est "engagé à court terme".   

En août dernier, M. Maïga a été incarcéré après avoir été inculpé notamment de "faux, usage de faux et favoritisme" dans le cadre d'une enquête sur l'achat d'équipements militaires et sur l'acquisition d'un avion présidentiel, en 2014 alors qu'il était ministre de la Défense.

Des ministres, conseillers du président et des hommes d’affaires dont Soumeylou Boubeye Maïga avaient été mis en cause dans le cadre de cette affaire. Sous la présidence d’Ibrahim Boubacar Keita, l’achat d’un avion présidentiel à près de 20 milliards de FCFA (environ 30,5 millions €) et des contrats de plusieurs dizaines de milliards de FCFA pour l'achat d’équipements militaires, avaient attiré l’attention du Bureau vérificateur général (BVG).

Le bureau avait dénoncé des pratiques de surfacturation, de détournement de fonds publics, de fraude, de trafic d'influence et de favoritisme.