Mali : la junte accuse Emmanuel Macron d'avoir une "posture néocoloniale"

Mali : la junte accuse Emmanuel Macron d'avoir une "posture néocoloniale"

1er août 2022 à 14h09 par Mauricia Ille Africa radio

Hier, la junte malienne a exigé que le président Emmanuel Macron abandonne "définitivement sa posture néo-coloniale"et taise ses critiques contre l'armée malienne, l'accusant d'attiser les haines ethniques. Une déclaration faite par le porte-parole du gouvernement malien, le colonel Abdoulaye Maïga à la télévision publique.

Évoquant le Mali, confronté à une grave crise sécuritaire et théâtre de deux coups d'Etat militaires en 2020 et 2021, le président français alors  en visite en Guinée-Bissau,  avait estimé que la responsabilité des Etats ouest-africains était d’œuvrer pour que "le peuple malien puisse (...) exprimer sa souveraineté populaire" et "bâtir le cadre de stabilité" permettant de "lutter efficacement contre les groupes terroristes". "Puisque force est de constater que les choix faits par la junte malienne aujourd'hui et sa complicité de fait avec la milice Wagner sont particulièrement inéfficaces pour lutter contre le terrorisme..." a t-il déclaré. Des propos jugés calomnieux par Fousseynou Ouattara, vice-président de la commission Défense du Conseil national de transition.

Fousseynou Ouattara : vice-président de la commission Défense du Conseil national de transition